10 mensonges sur vos finances que vous devez éradiquer (part1)

 

53H

 

J’entends souvent “je ne peux pas me permettre d’économiser”. La plupart du temps, après avoir “creusé” un peu, on se rend compte que ce n’est pas totalement exact. Sans oublier que même si votre entourage dit qu’il est normal d’avoir des crédits sur le dos, entre nous, on vit mieux sans (attention, pas n’importe quel crédit).


Peu importe les mensonges que l’on peu se dire en ce qui concerne l’argent, la réalité c’est qu’ils vous empechent d’atteindre vos objectifs financiers. Il est tellement plus facile et confortable d’avoir des excuses que de prendre son courage à deux mains et affronter une réalité peu agréable.

 

Prêt à faire face à la réalité? Voyons 10 exemples de ce que j’appelle “les fausses croyances”.

 

MENSONGE 1: J’ai besoin de plus d’argent.

Vous avez déjà eu une augmentation ? De l’argent sonnant et trébuchant en plus sur votre fiche de paye… Quel bonheur n’est-ce pas ? On se met à rêver de ce que l’on va pouvoir faire de cette manne inespérée, on se dit que l’on va pouvoir partir un peu plus loin en vacances cette année ou s’offrir ce qui nous fait plaisir.

 

Dans la réalité que se passe-t-il ? Nous dilapidons notre argent sans même nous en rendre compte. Savez-vous où votre argent part chaque mois ? Nous continuons notre vie comme avant et dépensons un peu plus sous couvert de « j’ai eu une augmentation ».

 

J’ai rencontré un millionaire lorsque je vivais à Londres qui disait “You don’t need more money. You need a better strategy”. Et vous savez quoi ? Il a parfaitement raison !

 

COMMENT S’EN SORTIR:

On commence par se donner rendez-vous. Un moment défini dans la semaine ou on va faire LE point. Les entrées d’argent, les sorties. On fait un budget. Oui. On regarde la réalité en face.

On pleure, parfois. On se prend en main aussi.

 

MENSONGE 2: Je n’ai pas besoin de mettre de côté pour la retraite.

C’est vrai après tout, nous cotisons pour notre retraite ! Cela est inclu dans les innombrables et très lourdes charges qui sont ponctionnées par l’Etat entre le salaire brut et le salaire net.

Sauf qu’en réalité, lorsque l’on sait à quel point le système de retraites français se porte mal…on a plutôt peur. Enfin, les gens qui font un peu attention à leur finances et qui veulent préparer l’avenir ont peur.
Pas plus tard qu’hier, ma mère (oui, oui), me disait “vous la jeune génération, je sais pas comment vous allez faire. Non seulement les impots et le cout de la vie augmentent sans que les salaires suivent, mais vous devez aussi avoir de quoi vivre ET mettre de côté pour la retraite.”
Merci maman pour ce formidable message de soutien.

 

COMMENT S’EN SORTIR:

Si vous débutez dans la vie active profitez-en: mettez un peu d’argent de côté chaque mois et investissez le. La magie des intérêts composés fera que votre capital grossira tranquillement.

Si vous avez déjà un beau parcours derrière vous, il vous fera redoubler d’efforts pour problablement avoir moins au final que notre fringant jeune diplômé de l’exemple ci-dessous.

Combien vous faut-il pour vivre? Combien devez-vous mettre de côté par mois ?

 

MENSONGE 3: Avoir de l’argent, c’est mal

L’argent est un sujet complexe qui ne laisse personne indifférent. Chacun essaye de gérer à sa manière cette relation si personnelle et compliquée. Cela tient notamment à l’éducation financière que l’on a reçue – ou pas, à l’éducation tout court et à ce que l’on a vu de ses parents, sa famille.

Certains dépensent tout, tout de suite, d’autres sont des écureuils limites radins… l’argent a une telle place dans nos sociétés que l’on ne peut pas y être insensible.

En France par exemple, on ne parle pas d’’argent, de son salaire, etc. Gagner de l’argent est extrêmement mal vu mais afficher des signes extérieurs de richesse à coup de crédits est bien vu… nous marchons sur la tête.

COMMENT S’EN SORTIR:

On prend une insipiration et on réalise que l’argent est ni bon, ni mauvais. Il s’agit juste d’un outil, c’est ce que vous en faites qui est bien ou mal. L’argent en lui-même se résume à un bout de papier et des chiffres sur votre compte. Il permet ou empêche de faire certaines choses selon la façon dont nous l’utilisons.

 

MENSONGE 4: Seuls les riches s’enrichissent

Bienvenue dans une mentalité bien française. Et si je dis: «Mark Zuckerberg ? Steve Jobs ?».

L’Histoire est aussi pleine d’hommes fortunés qui ont tout perdu pour tout reconstruire ! Des exemples de gens qui réussissent à bien gagner leurs vies en partant de 0 ou pas loin existent. J’en connais quelques-uns personnellement. Les points communs qu’ils ont tous est de savoir gérer leur finances, ne pas hésiter à bosser dur (très dur parfois) et savoir s’entourer.

 

COMMENT S’EN SORTIR:

Il n’y a pas que les riches qui peuvent s’enrichir. Mais ça commence obligatoirement par une gestion saine de ses finances personnelles et par comprendre que l’argent n’est pas bon ou mauvais en soi. C’est un outil. (je me répète, mais c’est important).

 

 

MENSONGE 5: Je mérite bien ce plaisir, même si je ne peux pas me l’offrir

Il est humain et normal de se dire que l’on mérite de ce faire plaisir lorsque l’on essaye de justifier un achat pas forcément nécessaire. Je sais de quoi je parle. Vraiment.

 

COMMENT S’EN SORTIR:

Pour ma part j’essaye de faire la part des choses entre “j’en ai envie” et “j’en ai besoin”. C’est souvent dans les périodes ou doit un peu se serrer la ceinture que des envies d’achats  surviennent.

Dans les petites méthodes, je calcule combien d’heures de travail ça représente par exemple. Ca refroidit parfois.

Pour les achats qui me feraient vraiment plaisir (un nouveau téléphone à l’heure ou j’écris ces lignes), je prévois de mettre de côté pendant quelques mois afin de m’offrir ce que je souhaite. Non seulement, je suis bien contente quand je passe à la caisse (le syndrome “je l’aiiiiiii”), mais je suis aussi très fière de moi de ne pas avoir mis mon compte dans le rouge.


A suivre…

Commentaires