Etre une femme…

Je suis dans le thème de la journée ! Pour ceux qui ne savent pas de quel thème je parle…non rien. Ah si. Honte à vous.
Non il ne s’agit pas de la journée de La Femme comme certains le pensent. Aujourd’hui c’est là journée des droits des femmes. Subtile nuance? Pas vraiment.


Commençons par le commencement, je ne nie pas les évolutions considérables qui ont été faites durant le siècle dernier. Nous avons le droit d’ouvrir un compte sans l’accord de notre père/frère/mari et encore mieux, nous pouvons disposer de notre argent comme nous le souhaitons. Je ne vais pas vous faire l’historique des droits des femmes mais sachez que comme le droit de vote, tout ceci est arrivé bien tardivement.
Je ne vous parlerai pas aujourd’hui de l’argent dans le couple et de comment durant encore longtemps les hommes ont gardé la main mise sur les finances de la famille, obligeant parfois madame à quémander. Parce que c’est bien connu, les hommes ont toujours fait les courses et ont toujours su combien coûte 1 kg de patate … (papa bonjour!).
Bref.


Aujourd’hui où en sommes nous ? Je voudrais dire que tout est devenu égalitaire. Que naître femme ce n’est pas partir avec un handicap mais il n’en est rien. Malheureusement. Je rêve d’un monde où il n’y aurait pas un chef de quasiment votre âge qui vous rabâcherait des mois durant « tu vas pas tomber enceinte hein? » et qui lui enchaîne les gamins (c’est du vécu). Un monde où peu importe votre sexe et votre couleur de peau, tout le monde serait logé à la même enseigne. #Ihaveadream
Je laisse les soucis d’égalité salariale et professionnelle aux spécialistes, je pense que l’on va en entendre parler toute la journée. En ce qui me concerne, je voudrais parler d’un point qui n’est pas/peu souvent abordé.


Etre une femme, cela coûte cher. Attention coup de gueule.


Prenons l’exemple du coiffeur. Il y a des prix pour cheveux longs et cheveux courts – tarifs plus chers que pour une coupe homme bien entendu. Je comprends encore l’idée cheveux longs/courts pour tout ce qui est couleur, mèches etc puisque plus de produits est alors utilisé. En revanche pourquoi une coupe courte femme est plus chère qu’une coupe homme ?

Sans oublier que nous allons aussi chez l’esthéticienne, hop là des frais en plus. Evidemment aucune obligation et l’on peut se débrouiller seule. Alors, à ce moment là, quelqu’un peut m’expliquer pourquoi un rasoir femme est plus cher qu’un rasoir homme? La couleur rose layette mochissime ?
En tant que femme, je dois aussi porter des soutien-gorges (que je ne sais pas écrire). Les hommes non. Un soutif de sport de qualité lorsque Dame Nature a été un peu généreuse avec notre poitrine: 50€. On peut parler des vêtements de grossesse aussi ?
Vous vous souvenez du surligneur pour femme ? De tous ces trucs stupides et ridicules qui sont marketés « pour les femmes »…
Et la pilule non remboursée, on en parle? Et les tampons/serviettes etc.?


Coiffeur, esthéticienne, produits de beauté, vêtements spécifiques, protections durant les règles…vous l’aurez compris, être une femme ça coûte cher. Et là ou je ne comprends pas (faut dire que je suis blonde), c’est que nous continuons à gagner moins que les hommes…Pourquoi ? Parce que nous sommes femmes. Non j’ai beau essayer, je ne comprends pas.


Faire plus avec moins. Encore et toujours. Encore une bonne raison de ne pas faire n’importe quoi avec son budget.


Ceci était mon coup de gueule de la journée ! Vous pouvez retourner à vos occupations.LE PRIX DE LA CONDITION FEMININE

Commentaires