Le truc pour faire gonfler l’épargne

le-truc-a-savoi





Lorsque l’on connait un peu certains sites de finances personnelles (ou que l’on fait une petite recherche sur le net) tout le monde parle d’un truc magique et/ou miraculeux. Rien que ça.

Entre nous, ce dont je vais vous parler, n’a rien de magique, juste un peu mathématiques. J’avoue que les maths, ça reste quelque peu … obscur pour pas mal de gens. Moi la première si on pousse un peu le machin trop loin.

Cette superbe intro est donc là pour vous dire que nous allons parler des intérêts ! Youpi !


Les intérêts

Vous savez, le truc que vous regardez pour investir votre argent, ou ce que le gouvernement baisse pour les livret A et LDD. Le truc qui fait qu’en fin d’année vous avec un petit bonus de la part de votre banque. Oui, ça !


Il y a 2 sortes d’intérêts. Les simples et les composés.


Déjà ça commence bien. Ce sont les composés qui nous intéressent. C’est le fameux truc magique.

que dit l’ami Wiki ? « Un capital est placé à intérêts composés lorsque les intérêts de chaque période sont incorporés au capital pour l’augmenter progressivement et porter intérêts à leur tour. C’est une notion antagoniste à celle d’intérêts simples, où les intérêts ne sont pas réinvestis pour devenir à leur tour porteurs d’intérêts. »

Merci. Ca vous aide?


Repartons sur des choses simples. On respire.



Les intérêts simples

Les intérêts simples, sont dissociés du capital. Tout le temps. L’argent que vous recevez à la fin de l’année, ne peut pas être ajouté à votre mise de départ. Jamais.


Petit exemple:

Jeannette a 100€ qu’elle épargne sur un livret à 5%.

L’argent qu’elle reçoit (les intérêts) est donc calculé de la façon suivante : 100€ à 5% = 5€.



Année 0: 100€

Année 1: 100€+5€

Année 2: 100€+5€+5€  -> (5€ de l’année 1, 5€ pour l’année 2)


Les intérêts composés

Les intérêts composés, eux s’ajoutent au capital de départ. Et c’est là la magie du machin. Pas de panique je m’explique.


Petit exemple:

Paulette (la copine de Jeannette) a 100€ qu’elle épargne sur un livret à 5%.


Année 0: 100€

Année 1: 100€+5€

Année 2: 100€+5€+5,25€  -> (5€ de l’année 1, 5,25€ pour l’année 2)


-> les intérêts de l’année 2 sont calculés sur les 105€ et non plus sur 100€.


Le Principe

Montré comme ceci et avec seulement 0,25€ supplémentaires, on ne voit pas trop l’avantage. Seulement, si on pousse le raisonnement sur du plus long terme, l’écart entre Jeannette et Paulette se creuse. En effet, les intérêts accumulés par Paulette rentrent dans le calcul chaque année pour le nouveau versement.


L’idée principale c’est de ne pas toucher aux intérêts. D’où le conseil extrêmement répandu de commencer à épargner tôt (je ferai un article sur le sujet).

C’est aussi pour cela que l’on dit régulièrement que l’on ne devient pas riche en laissant son argent sur des livrets à taux bas comme le Livret A et le LDD (qui ne doivent servir uniquement aux fonds de précaution et d’économies court terme).


Petit exemple de la vie réelle

Certaines marques de cosmétiques, vous récompensent du geste écologique de ramener les contenants vides. Lush et M·A·C Cosmetics – pour les nommer.


Le cas Lush

Si vous ramenez en boutique Lush 5 pots noirs vidés et propres, vous recevez 1 masque frais gratuitement. Ce sont des intérêts.

Celui-ci étant lui même dans un pot noir. Vous pouvez tout à fait le compter dans les 5 pots que vous ramènerez la fois suivante.


Détaillons.

Vous rendez 5 pots, et vous recevez 1 pot. Vous en profitez pour vous ravitailler au passage. Du coup, vous avez 6 pots. Les pots supplémentaires rentrent dans le capital pots !


Au bout d’un moment, vous allez ramener chez Lush les 5 pots supplémentaires que vous avez reçus (intérêts). Et ces 5 pots, vont vous rapporter 1 pot.

Et rebelotte.


Visite1: 5P=> 1P

-> Vous ramenez 5 pots, vous en avez 1 gratuit et vous achetez 5 pots (votre ravitaillement). Et vous répétez l’opération:

Visite2: 5P=> 1P+1P(celui de la Visite1)

Visite3: 5P=> 1P+2P(ceux des visites précédentes)

Visite4: 5P=> 1P+3P(ceux des visites précédentes)

Visite5: 5P=> 1P+4P(ceux des visites précédentes)

Vous avez donc 5 pots supplémentaires que vous allez pouvoir convertir en 1 pot supplémentaire !


OU ALORS, vous en profitez pour faire les choses différemment.


Vous achetez 5 produits (c’est un peu la mise de départ).

Vous ramenez les 5 pots, vous recevez un masque gratuit. Au lieu de vous ravitailler en rachetant vos 5 produits habituels, vous achetez 4 produits ET vous utilisez le gratuit pour compléter (bon ok, il faut que dans vos 5 produits fétiches, il y ait un masque frais).


Visite1: 5P= 1P

-> Vous ramenez 5 pots, vous en avez 1 gratuit et vous achetez 4 pots (votre ravitaillement). Et vous répétez l’opération:

Visite2: 5P=> 1P

Visite3: 5P=> 1P

Visite4: 5P=> 1P

Visite5: 5P=> 1P


Au final, vous avez acheté les 5 pots de départ, puis vous n’achetez plus que 4 pots à chaque fois.


Le cas M·A·C Cosmetics

Même principe chez M·A·C Cosmetics (je ne vais pas refaire l’explication, hein?) sauf qu’il faut ramener 6 contenants et vous avez un rouge à lèvres en échange. Entre nous, j’ai rarement acheté de rouge à lèvres chez eux et pourtant j’en ai plein.


Au bout d’un moment, on ramène les 6 tubes vides (donc 6 rouge à lèvres gratuits) qui vous permettent d’avoir un rouge à lèvres gratuit.


Alors forcément, ce système est bien évidemment fait pour vous faire essayer de nouveaux produits et donc consommer plus. Ne soyons pas naïfs.





J’espère que le principe des intérêts simples et des intérêts composés est plus clair. Entre nous, ce n’est pas très évident à expliquer !





Voila.

Comments 1

  1. Hello,
    La phrase « votre argent fait des petits, qui font eux-mêmes des petits ! » est véridique, selon moi. Je pense qu’il faut savoir comment le faire fructifier en parvenant à anticiper les risques. J’avais pensé investir dans une SCPI et le faire auprès de la société de Corum https://www.corum.fr/ , penses-tu que ce soit une bonne idée ?

Commentaires