Les finances personnelles, c’est … personnel

Les finances personnelles, c’est … personnel (jusque là, tout va bien, je viens d’enfoncer une porte ouverte).



C’est personnel parce que chacun est différent. Sinon il suffirait d’avoir un budget pareil pour tout le monde, roule ma poule et plus personne n’a de soucis. Sauf que…ce n’est pas si simple. Etant donné que nous sommes tous différents, il est donc à peu près normal que nous gérions nos finances de façon différentes. Nous avons même une vision de l’argent différente selon les personnes.


Il est hors de question de faire abstraction de cette différence ! Non seulement d’un point de vue de l’humanité, nos différences font notre richesse, mais d’un point de vue budgétaire, ce serait suicidaire. Oubliez votre singularité et vous verrez vos efforts réduits à néant ! Essayez de constamment faire porter des chaussures à talons aiguilles à quelqu’un qui porte toujours des baskets … c’est le même principe.


Se créer un système qui fonctionne, c’est réellement du sur-mesure. Tout ne fonctionne pas pour tout le monde. Quelque chose qui fonctionne pour moi, ne fonctionnera peut-être pas pour vous.


Je discutais tout à l’heure avec un ami qui a une légère tendance à dégainer sa CB plus vite que son ombre. Surtout s’il s’agit de vêtements. Je pense que l’on peut ouvrir un magasin avec tout ce qu’il achète en une année. A contrario, je suis en train de réfléchir sur un projet de « capsule wardrobe ». J’en ai très vaguement parlé il n’y a pas très longtemps. L’idée étant de faire plus réfléchi avec moins, de vraiment penser sa garde-robe pour que les pièces puissent s’associer entre-elles facilement et privilégier la qualité au lieu de la quantité.


Vous voyez bien, qu’entre lui et moi, un fossé nous sépare (que dis-je, la totalité des océans !), mon budget ne pourrait pas lui convenir puisqu’il serait bien vite frustré pour les achats vestimentaires.


Personne ne vit de la même façon. Donnez 2 000€ à 10 personnes, personne ne les dépensera de la même façon. Chacun a ses projets, sa vision de la vie, de l’argent…


Je prends un exemple d’un couple divorcé que je connais bien. Divorcés, 2 enfants, 2 000€ chacun. Jusque là, tout va bien. Elle a la garde, il donne une petite pension alimentaire. Les enfants grandissent, les voyages scolaires aussi. Ce genre de dépenses n’est visiblement pas inclu dans la pension alimentaire (bon je n’y connais rien, je ne suis pas mariée, je n’ai pas d’enfant). Le voyage donc coute 80€, soit 40€ chacun.
Le père a dit qu’il ne pouvait pas. Que c’était trop. Il a même demandé au juge de revoir sa pension alimentaire à la baisse parce qu’il est dans le rouge chaque mois. Il a 1 000€ de charges, quelques emprunts, donc en fait il a 700€ pour se faire plaisir et mettre de côté chaque mois.
Et il ne peut pas contribuer au voyage scolaire de son fils.


Chacun voit midi à sa porte. Mon ami qui aime les vêtements, moi qui suis plutôt minimaliste (sauf pour les livres), ce père qui dépense tellement qu’il en oublie ses enfants…


Sans oublier, que chaque personne a aussi des projets différents et tant mieux ! Que ce soit acheter un appartement/maison, partir faire un tour du monde, s’offrir un sac de luxe … Tout cela fait que chaque budget est unique ou presque.


Ou presque ! Parce qu’il y a quand même quelques principes immuables. Sinon j’aurais bien du mal à vous aider quand même. Quelques petits et grands principes :
– réduire ses charges au maximum (avons-nous besoin de chauffer quand nous ne sommes pas là?)
etc.
FINANCES PERSO

Commentaires