Parlons peu, parlons bouffe et challenge.

Bonjour, bonjour !



Oui je sais. Je sais. J’ai du retard dans mes articles. Désolée, la vie parfois ça vous emporte et le temps file à toute allure.



Je voulais vous parler de 2 choses importantes: la bouffe et le no-spend challenge.



Mais d’abord, parlons peu, parlons bouffe.
Oui parce que bien manger c’est important. Et que ça n’a pas à coûter un bras plus un rein et une partie de votre foie. Parce qu’en ce qui me concerne, le chocolat c’est la vie. Même pas en rêve j’arrive à m’en passer. Chacun sa drogue.
Mais je ne voulais pas parler de chocolat mais d’AMAP. Enfin de celle où je suis et de combien elle me coûte (même que j’ai fait un tableau! #tropsympa).



AMAP kesako ?
Une AMAP est une Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne. C’est un bien joli nom qui veut dire que j’achète mes fruits, légumes, oeufs, poulets, viande de porc directement à l’agriculteur et que c’est local et de saison. Tout ça !
A noter juste en passant que nous avons aussi un producteur de fromage de chèvre, ainsi que du pain (il fait lui même pousser son blé il me semble).



Donc, pour être parfaitement factuelle, le jeudi, vers 18h00 je me rends dans la cour d’une école pas loin de chez moi pour récupérer:
– chaque semaine : mon panier fruits/légumes (à 10€ le panier)
– chaque mois: mon panier de viande de porc (3 produits à 20€ le panier)
– chaque mois : mes 12 oeufs (3€30) et mon poulet moyen (2kg!) (16€40)



Ensuite je fais mes menus et mes courses en fonction de ce que j’ai eu. Facile.
Franchement entre nous, 3€30 les 12 oeufs (top qualité)…on a vu plus cher. Jusque là, je n’aimais pas la viande de porc…c’était avant de découvrir vraiment ce que c’était à l’AMAP. Les pommes ont un gout de pommes (incroyable de nos jours!). Mon argent va directement au producteur puisque les contrats sont fait entre chaque producteur et chaque adhérent…autant dire que quand j’ai fait 20 chèques d’affilé, j’avais la tête comme une pastèque (oui je reste dans les fruits et je fais des jeux de mots pourris). Sans oublier que je vois le producteur en question quand je viens chercher mes petits paniers. On leur parle, c’est très humain. J’avais peur d’avoir toujours la même chose mais non, c’est très varié.



Je ne vois que des avantages mais comme j’essaye malgré tout d’être impartiale, il y a quelques inconvénients, les distributions se font à un jour et une heure précise. Ce qui peut parfois être gênant un jeudi soir. On s’engage pour une durée de 6 mois, on ne choisi pas les produits du panier – moi j’adore faire marcher mes méninges en mode « bon alors je fais quoi des blettes? » (entre nous, je commence par appeler maman). Si pour une quelconque raison (bien souvent climatique) il n’y a pas beaucoup de fruits/légumes, c’est la vie ma bonne dame (en général, ils compensent avec des jus de fruits maison).



Pour le contrat mai-octobre, j’ai apporté quelques modifications ET ils proposent un supplément fruits de juin à septembre, forcément à 5€ j’ai sauté sur l’occasion. Donc à partir du 12 mai,
– chaque semaine : mon panier fruits/légumes (à 10€ le panier et 15€ de juin à septembre avec le supplément fruits)
– chaque mois: mon panier de viande de porc (3 produits à 20€ le panier)
– chaque mois : 24 oeufs (6€60)
– tous les 2 mois: un poulet moyen (2kg!) (16€40)



Résultat, ça me coûte combien tout ça ?
Histoire de bien vous faire peur avec les coûts totaux:
Fruits/Légumes: 250€
Oeufs/Poulets: 94,21€
Charcuterie: 120€
-> Total : 464,21€



Aie. Oui sauf que non.
Je l’ai dit plus haut, j’ai fait 20 chèques ! (en fait je devais en faire 15 je crois sauf que je me suis trompée pour un contrat et bim 5 chèques à refaire). Ca permet de lisser les paiements. Chaque producteur a ses desiderata, donc ça demande une petite gymnastique intellectuelle mais rien de bien sorcier.
Par mois cela donne:
TABLEAU AMAP

 

 



Bien plus raisonnable. Surtout qu’au final, je n’ai pas grand chose à acheter après avoir récupéré mes paniers. On peut aussi pousser l’exercice un peu plus loin en lissant par le nombre de semaines du contrat…



Tout ça pour dire qu’adhérer à une AMAP vous permet de payer moins cher des produits de meilleure qualité ! Qu’en plus c’est bien plus humain que le système des supermarchés et que votre argent va directement au producteur. Moi je me demande ce que vous attendez pour vous y mettre…



SINON, je voulais vous parler du no-spend challenge (et je me dis que ceux qui sont arrivés jusqu’ici doivent déjà en avoir marre mais tant pis, je tente).



no-spend challenge, kesako ?



Il s’agit d’un challenge (#bienvu) d’une durée au choix entre 1 semaine et 1 mois. L’objectif étant de ne dépenser que pour ses besoins (loyer, factures électricité, courses, médecin…) mais pas pour ses envies (cinéma, restaurants, glaces à l’extérieur, vêtements pour le plaisir…).
Quel est l’intérêt ? Cela permet de booster un projet, ou de donner un coup de pouce à ses économies, ou à un remboursement de dettes par exemple.
Bonjour la frustration ? En fait, l’idée c’est aussi de voir ce qui nous fait envie, pourquoi on craque pour tel et tel achats en temps normal et d’analyser un peu à quel point nous sommes « conditionnés » à consommer.



Comme ce genre de challenge n’est jamais facile à faire seul(e), je vous propose d’être seul(e) à plusieurs, ce qui permettra une émulation de groupe en général bien positive.
Si vous êtes tenté, si vous avez des questions envoyez moi un mail via la page contact ou à mon mail : maitrisezvotreargent@gmail.com et je verrai comment mettre en place quelque chose !



Les vacances d’été arrivent à grand pas. C’est l’occasion parfaite pour mettre un peu plus de côté pour vous faire plaisir pendant vos congés !

Commentaires