Rembourser ses dettes: avoir le bon état d’esprit


Je ne vais vous faire le topo du « nous vivons dans une société ou la dette est une sorte de modèle, qu’il est tout à fait normal d’en avoir, qu’il est normal de payer à crédit etc ». D’ailleurs vous saviez qu’en Australie, lorsque l’on paye en carte on vous propose toujours « check or credit? » littéralement « compte courant ou compte crédit? ». Même pour un café ! Comme je ne comprenais pas bien le principe, j’ai demandé un jour à un gentil serveur (armée de mon plus beau sourire) le pourquoi du comment. Finalement c’est assez simple (et ça montre bien comment nous vivons dans un monde ou les dettes sont justes hyper-super-normales-et-un-modèle-de-vie). Comme aux Etats-Unis, où votre « credit score » est primordial (je vous ferai l’explication de ce truc ubuesque un jour), en Australie il est normal et bon de tout mettre en « credit » et de régulariser à la fin du mois. Pour montrer aux banques que vous savez gérer votre dette et que si un jour vous voulez acheter, vous êtes dignes de confiance. Moi je dis que là bas en bas, ils marchent bien sur la tête (vous avez saisi la blague? Non? Tant pis).


Le truc c’est qu’en France aussi c’est facile d’obtenir un crédit (encore une fois, aux US c’est juste hallucinant mais soyons chauvins). Et facile des les accumuler, et encore plus simple de perdre le contrôle et d’avoir l’impression de rouler à 200km/h sur l’autoroute, en sens inverse et sans ceinture. Surendettement bonjour ! Avec la crise (qui n’en finit pas), pas mal de personnes souhaitent faire attention à leur portefeuille et rembourser certaines dettes rapidement (je parle ici de crédit à la consommation, parce que les crédits immobiliers je pense qu’à peu près tout le monde a été voir sa banque pour le renégocier).


Sauf qu’avant de partir tel un cheval fringuant au galop, avec le risque de finir essoufflé dans 500 mètres, il faut faire un point sur ses dettes. Et oui ! On a rien sans rien.



1)Faites un état des lieux de vos dettes.

Combien d’entre vous savent exactement combien ils doivent et à qui? La plupart des gens en ont aucune idée. C’est fou ! Première chose à faire: prenez un papier et un crayon et faites le point (c’est important le papier et le crayon, le cerveau ne fonctionne pas de la même façon si vous notez que si vous le tapez au clavier, j’ai lu ça quelque part). Crédit auto, Crédit étudiant, Découvert à la banque, Argent emprunté, crédit pour refaire la salle de bain…


Notez le montant total de chaque, le taux d’intérêt et le remboursement minimum à verser par mois. C’est primordial. Vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas connaitre ces informations.

Note aux technophiles dont je fais partie : une fois que c’est noté, vous avez totalement le droit d’ouvrir le tableur de votre choix pour sauvegarder tout ça.


2) Acceptez l’état des lieux.

Il est normal selon la situation et la psychologie de chacun de regretter, paniquer, être submergé d’émotions pas très sympathiques lorsque l’on découvre que finalement le montant total n’est pas si anodin. Pas de panique. Acceptez l’état des lieux, dites vous que vous apprenez, que la prochaine fois vous ferez différemment, que ça arrive. Ensuite décidez d’aller de l’avant !


3) Créez un fond d’urgence.

L’un des risques lorsque l’on est très motivé à rembourser ses dettes est de ne faire que ça. Rembourser. Sans penser à la prochaine tuile qui pourrait arriver. Une machine à laver qui tombe en panne, l’ordinateur à changer, des vêtements à remplacer, une voiture à faire réparer…la vie est pleine de petites contrariétés de ce genre. Si vous n’avez fait « que » rembourser les dettes, lorsque vous aurez à faire face à une nouvelle dépense imprévue, qu’allez vous faire ? Vous n’avez clairement pas envie de retomber dans les crédits !


Il faut donc se battre sur les 2 fronts. D’un côté on rembourse, de l’autre on se créé une enveloppe spéciale « urgences ». J’appelle ça mes « économies court terme » vu que dedans je mets aussi les cadeaux, Noel etc. (le tableur c’est génial, je rajoute une ligne et voila!)


4) Ayez un plan d’attaque

Non seulement vous devez faire face à plusieurs ennemis : vos dettes passées et éviter les futures mais en plus il faut bien que vous puissiez vivre sans devenir un ermite le temps nécessaire pour sortir la tête de l’eau et renflouer le compte en banque.


Il vous faut un plan d’attaque ! Jules César n’a qu’a bien se tenir.

Regardez objectivement vos rentrées et vos sorties d’argent. Pouvez-vous vous permettre de rembourser ET de vous créer une enveloppe spéciale « urgences »?  Si non (et même si vous pouvez en fait), un petit ménage de printemps s’impose. Ou pouvez-vous couper? Pouvez-vous changer de forfait de portable ? Internet ?


Là vous avez 2 options: dépenser moins / gagner plus. Quitte à choisir, je penche pour la 3e option: dépenser moins ET gagner plus. Regardez ou vous pouvez faire des coupes budgétaires et préparez un argumentaire béton pour une demande d’augmentation (et au cas ou, refaites votre cv, postulez pour un meilleur poste). Si vous voulez changer de job mais n’avez pas toutes les connaissances, allez faire un tour du côté des MOOCs gratuits. Peut-être pouvez-vous ouvrir une petite boutique online sur votre passion ? Etsy regorge de créateurs ! Une page web+paypal et c’est parti ! etc. Louez votre voiture le weekend, votre appartement, votre chambre d’amis, transformez-vous en vendeur(se) occasionnel(le) – vous savez, ces ventes chez les particuliers. Devenez client mystère…


Vous l’aurez compris, je m’emballe un peu mais au lieu de devoir choisir l’un ou l’autre, choisissez d’améliorer votre vie.


5) Souvenez-vous que la situation est temporaire.

Dernier petit point pour vous mettre dans l’état d’esprit parfait : la situation est temporaire. Ok vous avez des dettes mais maintenant vous avez un plan d’attaque. Et rien que ça, ça aide à mieux dormir.


Rome ne s’est pas construite en un jour et non, le mois prochain, vous n’aurez pas tout payé. C’est normal. Célébrez les étapes (celles que vous voulez, chaque 1000e remboursés / le 1er crédit payé etc. A vous de voir). Ce qui est difficile, c’est de tenir sur la durée. Lorsque vous aurez tout remboursé, célébrez. Vous serez debt-free et en plus vous aurez de côté au cas où…


Tenez bon !

Commentaires