Semaine Spéciale : Parlons cadeaux !

cadeaux-en-novembre

 

Il faut que je vous dise : j’ai horreur de la foule. Sérieusement. Rien que de penser à faire les magasins en décembre, ça me rend malade. Une mini agoraphobie probablement. Du coup j’évite autant que possible la foule (sauf pour la Fête des Lumières à Lyon, pas trop le choix mais ça vaut vraiment la peine).

 

Il y a quelques années (environ 8/10 quand même!), alors que je devais écouler mes RTT avant la fin de l’année, j’ai posé mes vendredis de décembre. Que des week-ends de 3 jours: le paradis. Et c’est là que j’ai découvert le bonheur de faire les emplettes pour Noël dans la tranquillité ! Autant dire que depuis je fais en sorte de ne plus avoir à acheter quoique ce soit un samedi de Décembre.

 

Je vous disais que pour le budget de Noël, il faut s’y prendre en janvier. La encore, c’est un peu pareil. Je note tout au long de l’année des idées de cadeaux pour mes proches. Je mets à jour si besoin mais j’ai une liste d’idées dans laquelle je peux piocher lorsque les fêtes approchent.

 

 

Bien évidemment, cette petite astuce, me permet de faire les cadeaux en avance. Je peux alors prendre le temps de fureter, au cas où une autre idée me vienne. Je ne suis pas dans l’urgence, je n’ai pas cette petite voix en tête qui répète en boucle « tu DOIS absooooolument acheter quelque chose! ». Ce qui en ce qui me concerne risque de finir en « prends le 1er truc qui est à portée de main et vas-t-en de cet endroit! ». Et je suis certaine de ne pas être la seule.

 

J’essaye aussi autant que possible de trouver des cadeaux en accord avec la personne. Je vous donne un exemple : aujourd’hui offrez moi une télé et je vais vous regarder bizarrement. Je n’ai pas la télé, je le vis très bien, merci.

 

Trouver un cadeau de ce genre, c’est aussi se donner la peine de chercher. Ce n’est pas acheter pour acheter et dire que l’on a fait sa part du contrat. C’est offrir. Le sens du mot a ici son importance.

 

A Noël, j’offre des cadeaux. Aux êtres qui me sont chers, qui comptent pour moi. Par conséquent, je veux au maximum leur faire plaisir.

Ceci dit, cela ne veut pas dire que je fais des cadeaux excessifs. L’une de mes clientes m’a dit un jour « j’ai peu de moyens, je fais des cadeaux qui me coutent une fortune et je tombe toujours à côté de la plaque… ». De quoi faire réfléchir.

 

Un cadeau bien pensé, qui correspond à la personne n’a pas besoin de coûter une fortune.

 

Une année, j’ai créé des bocaux « sos cookies », l’année dernière, j’ai réalisé des paniers « home spa » avec des sels de bain, crèmes et tout ce qu’il faut…fait maison !

 

Je profite aussi de cette période pré-fêtes pour me faire un cadeau. Après tout, qui a dit que l’on ne devait pas s’autoriser de cadeaux ? 🙂

 

En ce qui concerne la cuisine, je vous l’ai dit, je ne reçois pas encore ma famille. En revanche, j’ai quand même un diner de prévu avec +1 en Décembre (ne nous laissons pas aller). Et vous savez quoi ? Il est déjà prêt.

 

Le congélateur c’est magique.

 

Comme pour le reste, il suffit d’un peu d’organisation et de voir plus loin que la semaine suivante. J’ai profité de promotions pour acheter la viande, pas mal de choses attendent gentiment au congélateur et voilà !

 

Je sais de source sûre que ma soeur et ma maman font pareil. L’organisation, c’est de famille. Le menu est fait à l’avance, les achats aussi – voir les préparations quand c’est possible. L’idée étant que le jour J, on ne soit pas en panique en train de courir partout.

Tout le monde met la main à la pâte pour tartiner l’apéritif ! Dans la bonne humeur s’il vous plait 🙂

 

Pour résumer : je commence à remplir mon enveloppe Noël dès Janvier, je note des idées de cadeaux tout au long de l’année. Je m’occupe des emplettes avant mi-novembre ET j’en profite pour m’offrir quelque chose.

 

Côté cuisine, même principe : le menu est fait très tôt, je profite des promotions pour faire les courses et congeler. Si possible je cuisine et ensuite je congèle. Moins de stress le jour J !

Encore une fois, pas besoin de produits super chers. J’adore bien manger. Et je trouve des produits (souvent de petits producteurs) qui arrivent à épater tout le monde.

 

 

Avouez qu’avoir tout organisé et préparé au plus tard fin novembre, c’est plutôt chouette, non ?

 

Dit comme ça, je me rends compte que ça a l’air super simple. Rassurez-vous, moi aussi je suis parfois en panique, avec tellement de choses à faire qu’il me faudrait des journées de 48h.

 

Commentaires